T'AS JUSTE A CLIQUER SUR UN PAPILLONS TOUTES LES DEUX HEURES !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ne dépasses pas les limites × Pluies Diluviennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Plume Fauve

Guerrière

▌Puf : Nevaeh.
▌Messages : 20
▌Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Ne dépasses pas les limites × Pluies Diluviennes   Jeu 22 Oct - 15:09

La nuit a été courte pour la guerrière au pelage roux sombre. La journée précédente, Plume Fauve s'était acharnée à chasser pendant des heures entre les patrouilles auxquelles elle avait été assignée. Être passée à plusieurs reprises dans l'antre des guérisseurs à cause d'une coupure à la patte ne l'avait pas adoucie. Ce petit accident lui avait fait sortir les crocs face à tous ceux qui s'approchaient un peu trop près, et pire encore pour ses rares amis qui lui conseillaient de se reposer. Maintenant que sa blessure a plutôt bien cicatrisée, elle ne demande qu'à sortir du camp sans que personne ne vienne entre ses pattes. Pour être sûre que ce sera le cas, elle se lève en même temps que le soleil, mange une petite proie en vitesse avant que les autres ne se lèvent et file en douce dans la forêt pour traquer le gibier laissé de côté par certains membres de son clan : les rongeurs et les volatiles. Il ne fait pas bon de se mouiller le poil quand un vent si froid souffle sur les terres. Autant profiter de sa capacité d'adaptation pour nourrir les siens sans attraper de mal.

Tapis au milieu des feuilles mortes, ses yeux verts fixent avidement l'écureuil qui s'est perdu du côté de sa frontière. S'approchant petit pas par petit pas, elle finit par se retrouver à deux queues de renards de son festin. Un rapide décompte dans sa tête et hop, elle saute sur le rongeur. Ou plutôt à un poil de souris de lui. L'esprit vif, ce dernier détalle comme un lapin. Mais il ne semble pas savoir sur quelle chasseuse il est tombée. Aussi rapide que l'éclair, Plume Fauve le suit de près dans l'espoir de pouvoir planter ses griffes dans sa chair et ne lui laisse pas une chance de rejoindre un arbre. Elle s'arrête subitement, les poils hérissés par la frustration. Un parfum âcre vient chatouiller ses narines, mettant tous ses sens en alerte. Ce maudit rongeur a réussit à passer la frontière du Clan de l'Ombre et elle se refuse d'y mettre une patte, même pour une proie qui devrait lui revenir de droit. Furieuse d'avoir perdue son gibier si près du but, elle plante ses griffes dans la terre pour en arracher une touffe d'herbes et quelque feuille rousses tout en crachant de mécontentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pluies Diluviennes

Lieutenant

▌Messages : 74
▌Date d'inscription : 01/08/2015

MessageSujet: Re: Ne dépasses pas les limites × Pluies Diluviennes   Jeu 22 Oct - 15:37

Ne dépasse pas les limites.PV. Plume Fauve.
Le temps s'écoule indéniablement sans qu'on puisse ne serait-ce qu'intervenir. Quel être de nature sera un jour capable de perturber ce temps qui file entre les pattes des uns et glisse entre les crocs des autres ? Tout le monde à toujours rêver de maîtriser le temps, de pouvoir faire à sa guise, prendre son temps dans les bons moments, accélérer les mauvais pour faire disparaître au plus vite la douleur. Un rictus tord ton visage alors que tu mets une patte devant l'autre. Cette nuit, tu n'as pas bien dormi. Tu n'as même pas pu fermer l’œil de la nuit. La cause de tout ce mal ? Tu l'ignores. Tu n'es pourtant pas le Guerrier extraordinaire qui a une mission palpitante à accomplir, qui est ainsi incapable de dormir, de peur de rater son tour, tu n'es pas non plus le genre de chat au lourd passé, aux souvenirs douloureux qui remonte au sommeil. Non. Tu n'es pas tout cela. Tu es un simple félin. Un simple Guerrier qui a fait une banale insomnie. Tu en as profité pour aider ton Clan. Alors que minuit tonnait, tu étais sorti du Camp pour marcher un peu, réfléchir. Cette réflexion n'ayant mené à nulle part, tu avais décidé de prendre un peu de bon temps et de chasser pour ton Clan, comme lorsque tu n'avais pas toutes ces responsabilités. Est-ce que tu te plaignais ? Pas le moins du monde. Être Lieutenant t'avais toujours donné envie. Ce n'est pas maintenant que tu l'es que tu vas t'en plaindre. La charge de travail est un peu plus importante que celle d'un Guerrier, mais qu'est-ce que cela coûte lorsque l'on voit tout le monde s'atteler à la tâche, tous ces félins avec un sourire béat aux lèvres parce qu'ils sont heureux d'avoir quelque chose à faire.

Tes yeux se perdent dans l'immensité du ciel. Tu trônes au beau milieu du Camp du Clan de l'Ombre, les yeux rivés sur les étoiles. Qu'est-ce que tu crois y voir ? Les Guerriers de jadis peut-être ? C'est ce qu'on essaye de te faire croire depuis ta plus tendre enfance et tu as fini par accepter cette idéologie. Ce soir, comme tous les anciens restent muets. Petit à petit, le ciel s'éclaircit. Au loin, tu peux apercevoir le soleil qui pointe le bout de son museau rond. Enfin, la nuit était passée. Un sourire strict couvre ton visage, bientôt tu vas pouvoir donner les directives. Chaque matin, tu ne te fais pas prier pour le faire. Au-delà du sentiment de se sentir utile, tu as l'impression que ce n'est pas si mal que cela que de donner des ordres. Tu as beau te montrer assez décontracté et familier dans tes propos, tu n'acceptes pas la remise en doute de tes paroles. Personne ne l'a encore jamais fait depuis que tu es devenu le second de ce Clan. L'aube avance à grands pas. Bientôt, les premiers Guerriers sortent de la roncière. Ces derniers s'amassent autour de toi, impatients de savoir ce qu'ils feraient aujourd'hui. Tu patientes un peu, attendant que tous arrivent, la patrouille de l'aube que tu as vu partir avec entrain revient. Le rapport n'a rien d'alarmant, rien à signaler. Tu assignes à chaque Guerrier la lourde tâche de se rendre utile au Clan. Certains patrouillerons, d'autres chasseront, les autres iront entraîner les novices ou revoir leurs techniques. Personne ne chaumerait aujourd'hui, toi y compris. Tu allais poursuivre ce que tu avais commencé la nuit.  

À pas souple, tu te rapproches doucement de cette proie. Le museau plaqué au sol, suivant à la trace le fumet laisser par le petit animal, tu prends garde à avancer en silence. Si tu te permets d'être aussi à cheval sur le bien mené des choses, tu te dois d'être un exemple. Tes coussinets amortissent si bien tes pas que le petit animal ne t'entends pas approcher. Ton pelage, bien que clair, se maquille plutôt mal avec les recoins verdoyants de cet endroit. La souris dans ton champ de vision, tu fléchis sur tes membres et lorsque le signal silencieux de l'instinct retentit, tu bondis sur la pauvre bête. Tu ne lui laisses aucune chance et retombe lourdement sur son dos. Le craquement de ses os est abominable mais bref. La vie de l'animal le quitte en quelques secondes seulement et bientôt son corps se raidit. Silencieusement, les yeux tournés vers le ciel, tu remercies le Clan des Étoiles et pour la deuxième fois de la matinée, tu creuses un troue pour enterrer ta proie. Une fois la proie ensevelit, tu t'apprêtes à te remettre en chasse quant un miaulement furieux retentit. Aux aguets, tu laisses tes oreilles faire leur job et ton museau se joint à ces dernières pour te conduire à la frontière commune avec le Clan de la Rivière. Un rictus hypocrite apparaît sur ton visage alors que tu aperçois une forme féline prostrée après s'être acharnée nonchalamment sur un carré d'herbe.

« Quelque chose ne va pas ? »
© Codage par Waize.


PLUIES DILUVIENNES || 42 LUNES || MÂLE || LIEUTENANT || OMBRE.

AVENANT || CONCICLIANT || DÉCONTRACTÉ || DIRECT || DRAGUEUR || INFLUENT || INTRANSIGEANT || MENTEUR || POSSESIF || TÊTU.

Pluies Diluviennes miaule en #d0d6df


Dernière édition par Pluies Diluviennes le Lun 9 Nov - 10:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Plume Fauve

Guerrière

▌Puf : Nevaeh.
▌Messages : 20
▌Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Ne dépasses pas les limites × Pluies Diluviennes   Ven 23 Oct - 20:26

Aucune proie ne lui a échappée aujourd'hui. Aucune, hormis ce maudit écureuil. Elle a tuée sans soucis une superbe grive et deux mulots, mais l'animal à la queue touffue ne semble pas vouloir faire partie de ses trophées de chasse. Trop têtue pour abandonner si facilement, la guerrière au poil auburn lui court après avec une vivacité nouvelle. Rien de tel qu'un petit sprint pour se remettre de quelques jours de rétablissement. Mais malgré cette fougue nouvelle, le rongeur lui échappe en quittant le territoire du Clan de la Rivière. Plume Fauve laisse sa rage prendre le dessus, massacrant la terre se trouvant sous ses pattes tremblantes sous un effort vain. Elle s'épuise inutilement, regardant l'autre côté de la forêt. Hors de question de s'y risquer. Le code du guerrier stipule qu'il est interdit de chasser sur les terres d'un autre clan. Et alors qu'elle s'apprête à faire demi-tour, la queue basse, un miaulement l'immobilise. « Quelque chose ne va pas ? » dit une voix suave, très amusée par la scène à laquelle le félin a dû assister. Scrutant les pins de ses yeux verts, elle finit par le voir. « Pourquoi ça n'irait pas ? » répondit-elle en le défiant du regard tout en redressant la tête. Qu'il essai de l'accuser d'intrusion pour l'attaquer et il verrait de quel bois elle se chauffe. En attendant, elle fouette l'air de sa longue queue fine. « Rassures-toi, je n'allais pas franchir la frontière. » feule-t-elle sur ses gardes. Bien qu'elle soit toujours furieuse, elle s'assoit en respirant profondément pour se calmer. Se montrer détendue si près d'un ennemi n'est pas l'idée du siècle, mais elle s'en moque clairement. Elle est de son côté, lui du sien. Le premier à franchir la limite serait en tort, et la grande chatte fauve ne compte pas faire une telle faute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pluies Diluviennes

Lieutenant

▌Messages : 74
▌Date d'inscription : 01/08/2015

MessageSujet: Re: Ne dépasses pas les limites × Pluies Diluviennes   Jeu 29 Oct - 10:57

Ne dépasse pas les limites.PV. Plume Fauve.
Le plus naturellement du monde, tu fis ton apparition devant ses beaux yeux. Nettement plus près du félin que tu l'étais il y a encore quelques secondes, tu finis par t'arrêter à quelques longueurs de queue de renard de la frontière, zone invisible vous séparant. Tu distingues à présent mieux ses formes. Tu mettrais ta patte à couper qu'il s'agisse d'une femelle et une femelle bien plus jeune que toi. La couleur vive de son pelage fauve, les teintes claires que prenaient ses deux yeux d'un vert profond. Le sourire sur ton visage s'élargit. Tu sens que tu vas bien t'amuser. D'aussi prêt, tu parviens sans peine à lire la rage et la colère qui anime la femelle. Le pourquoi du comment elle était dans un état pareil t'étais encore inconnu. À tes yeux, il n'y avait pas lieu de se comporter de la sorte à moins d'avoir commis une erreur, une impardonnable erreur. Est-ce qu'elle avait dépassé un tant soit peu la frontière ? Tu étais arrivée suffisamment vite pour voir que ce n'avait pas été le cas. L'odeur même de son pelage n'allait pas plus loin que la ligne invisible qui séparait vos deux Clans.

« Pourquoi ça n'irait pas ? » 


Le ton froid et défiant te heurtas en plein cœur. Toi qui pensais être tombé sur un félin plutôt sympathique, malgré les premiers abords, tu eus la nette impression de t'être trompée sur son compte. Comme quoi, les belles figures ne révèlent pas forcément de belles personnes. Depuis le temps, tu te laissais toujours un peu embarqué par les apparences et pourtant, tu étais toi-même l'un de ces félins qui en jouaient. C'est vrai, tu n'avais pas l'air si cruelle avec ton pelage digne d'un domestique, tu n'attisais en général pas la rage non plus par ton premier contact et pourtant, tout cela n'était qu'une affabulation, un masque que tu portais, une simple couverture te permettant d'évaluer les situations et de réagir en conséquent.  

« Rassure-toi, je n'allais pas franchir la frontière. »


Pire que la précédente intervention. Elle était passée du froid mordant à l'annonce de guerre. Elle s'y prenait très mal pour défendre son cas. Elle était encore bien jeune après tout. Elle apprendrait certainement à se contenir plus tard. Il le faudrait. Au lieu de quoi, elle pourrait tomber sur des félins bien moins biens intentionnés que toi. Alors que tu t'étais arrêté, tu reprends ta marche, tu te rapproches de la frontière, de ce trait immatériel et pourtant dont tu ressentais le pouvoir. Les yeux toujours rivés sur la chatte qui brassait l'air de sa queue, tu peux l'apercevoir tenter de reprendre le dessus sur sa colère, s'asseyant. Le sourire sur ton visage reste accroché. Tu sais exactement comment réagir. Tu sais exactement comment calmer le jeu. Tu n'as de toute façon aucune envie de te battre en cette belle journée. C'est vrai quoi, les oiseaux chantent, les proies sont encore bien présentes pour une journée de la saison des feuilles mortes, le soleil brille, que demander de plus ? Pourquoi vouloir rompre cette harmonie que la nature à créer ? Égal à toi-même, tu miaulas sur un ton calme et se voulant rassurant.

« Du calme ma belle. Aussi étonnant soit-il, je ne doute pas de tes paroles. Qui voudrait franchir la frontière d'un Clan rival sous le nez d'un de ses Guerriers ? »
© Codage par Waize.


PLUIES DILUVIENNES || 42 LUNES || MÂLE || LIEUTENANT || OMBRE.

AVENANT || CONCICLIANT || DÉCONTRACTÉ || DIRECT || DRAGUEUR || INFLUENT || INTRANSIGEANT || MENTEUR || POSSESIF || TÊTU.

Pluies Diluviennes miaule en #d0d6df


Dernière édition par Pluies Diluviennes le Lun 9 Nov - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Plume Fauve

Guerrière

▌Puf : Nevaeh.
▌Messages : 20
▌Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: Ne dépasses pas les limites × Pluies Diluviennes   Jeu 29 Oct - 18:48


Le lieutenant du Clan de l'Ombre s'approche, jaugeant du regard la guerrière de la tribu adverse. Elle aussi l'observe, essayant de jauger quelle attitude adopter bien que sa frustration prenne le dessus sur le moindre de ses mouvements. Plume Fauve ne sait pas si son rival a vu sa cuisante défaite face au misérable rongeur, ce mangeur de noisettes. La honte lui chauffe les oreilles qu'elle agite pour échapper à cette sensation désagréable. Ses pattes, dont les griffes sont toujours sorties à cause de sa méfiance et de sa colère, la piquent comme si elle avait marché dans des orties. Impossible de trouver le calme dans ce flot de sensations, ce torrent d'émotion. Alors son sale caractère prend le dessus, elle répond sur la défensive. Ses paroles ne sont pas froide, non. Elles sont glaciales. Sa mâchoire reste crispée, le moindre de ses nerfs est tendu. Et l'air détendu du mâle adverse n'arrange pas sa cause. Elle aimerait faire comme lui, avoir tous ses esprits et ne pas attiser leur rivalité. Mais plus il s'approche, plus il la met mal à l'aise. Quelque chose cloche derrière son air apaisé. Quelque chose chez ce félin ne tourne pas rond. « Du calme ma belle. Aussi étonnant soit-il, je ne doute pas de tes paroles. Qui voudrait franchir la frontière d'un Clan rival sous le nez d'un de ses Guerriers ? » miaule-t-il enfin après s'être approché de la ligne imaginaire pour faire face à la rouquine. Étrangement, cette dernière se détend un peu. Les poils hérissés retombent sur son échine et ses muscles se relâchent, même si la jeune guerrière reste méfiante. Au moins, il a comprit qu'elle n'était pas assez stupide pour faire une chose pareil. Elle répond tout bas « Une cervelle de souris. » en signe d'approbation. Elle se lèche les babines en inclinant la tête, un peu mal à l'aise et surtout respectueuse de la sagesse du matou bicolore. « Pluies Diluviennes, c'est bien ça ? » lui demande-t-elle après avoir cherché dans sa mémoire les rares membres du Clan de l'Ombre qu'elle connaissait de vue ou de nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pluies Diluviennes

Lieutenant

▌Messages : 74
▌Date d'inscription : 01/08/2015

MessageSujet: Re: Ne dépasses pas les limites × Pluies Diluviennes   Lun 9 Nov - 11:18

Ne dépasse pas les limites.PV. Plume Fauve.
Tes paroles semblent avoir l'effet escompté. Derrière la ligne imaginaire, du côté du Clan de la Rivière, la chatte rousse semble se détendre un tant soit peu. Le jeu va pouvoir commencer. Tu commences de main de maître. La première partie semble bien engagée et ta victoire annoncée. Le sourire que tu as sur les lèvres ne te quitte plus. Tu ne peux t'empêcher de sourire à la victoire, sourire à la vie, sourire à tout ce que tu croises. Sans que tu puisses entendre quoi que ce soit, la femelle murmure une réponse. Ses lèvres bougent, pourtant, aucun son ne parvient à tes oreilles. Amusé par la situation, imaginant bien une petite réprimande envers elle-même ou un petit juron, tu ne peux t'empêcher d'agiter les moustaches. La partie semble bien avancée. Bientôt, elle commence sa première capitulation, elle hoche doucement la tête pour te montrer son approbation. Elle commence à avoir confiance. Du moins, elle n'est plus autant sur la défensive. Elle reste tout de même tendu, tu le sens. Peut-être à cause de la réputation dite fourbe des Guerriers du Clan de l'Ombre, réputation totalement infondée. Qu'importe. Cela ne te vexe pas et ne gênera en rien à la partie qui se joue. Tu abattras toutes les cartes possibles et imaginables pour réussir, pour gagner.

« Pluies Diluviennes, c'est bien ça ? » 


Légèrement étonné qu'une Guerrière rivale connaissance ton nom, tu gardes ton sourire. Elle te connaît peut-être de nom, parce que tu es le Lieutenant du Clan de l'Ombre, peut-être parce que tu as fait certaines choses dont ton Clan se vante aux Assemblées, bien que cela soit bien moins incertain, ou peut-être à cause de ton caractère, mais elle ne te connaît pas vraiment. Au final, les noms ne sont que de simples formalités. Une formalité, tout comme l'âge ou le genre d'un félin, quelque chose qui nous décrit, mais qui ne nous définit en aucun cas. Tu finis par t'asseoir, certains qu'elle ne t'attaquerait pas. Et quand bien même elle le déciderait, tu aurais certainement l'avantage de l'expérience, cette femelle semblait bien jeune et tu savais bien que même si son physique pouvait être développé, cela n'avait aucun effet sur l'expérience. Tous les combats que tu avais menés t'avais appris cela. Combien de fois t'étais-tu retrouvé le nez dans la poussière, les marques d'une mâchoire sur un membre, parce que tu avais été trop audacieux pour te frotter à plus fort et surtout plus expérimenté que toi ? Tu ne regrettais pas tes choix, tes erreurs, parce que tu apprenais de ces dernières. Elles n'étaient pas veines. Tu enroulas ta queue autour de tes pattes et t'empressas de répondre à la Guerrière, ne désirant pas la laisser attendre.

« En chair et en os. Pardonne-moi, jeune Guerrière, mais ton nom m'échappe. »
© Codage par Waize.


PLUIES DILUVIENNES || 42 LUNES || MÂLE || LIEUTENANT || OMBRE.

AVENANT || CONCICLIANT || DÉCONTRACTÉ || DIRECT || DRAGUEUR || INFLUENT || INTRANSIGEANT || MENTEUR || POSSESIF || TÊTU.

Pluies Diluviennes miaule en #d0d6df
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ne dépasses pas les limites × Pluies Diluviennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne dépasses pas les limites × Pluies Diluviennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les pluies diluviennes causent d'immenses dommages
» Limites humaines
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» HAITI : RENE PREVAL, TYPIQUE REPRESENTANT DU PASSE
» QUALICOT!!! si tu passes par là....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: FRONTIÈRES :: Rivière/Ombre-